Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/12/2010

La bibliothèque contre attaque

vue_de_l'assistance.JPGLa journée d'étude du 4 novembre à Chambéry avait pour but de montrer comment, en ces temps de doute et de baisse de fréquentation, la bibliothèque expérimente de nouvelles voies pour s'adapter à un environnement en permanente mutation et rester en adéquation avec les attentes du public.

Cette interrogation est partagée par toute la profession, comme l'a montré la nombreuse assistance réunie dans la Salle du Manège de Chambéry. Nous vous présentons ici le résumé d'une partie des interventions.


 

Journée d'étude Chambéry 4 novembre 2010

La bibliothèque contre-attaque

 

dominique_lahary.JPGIntroduction par D. Lahary : la menace fantôme

1- Les 30 glorieuses, décalées pour les bibliothèques(plutôt les décennies 70/90) : l'apothéose de la période est le temps de la « médiathèque » terme spécifiquement français.

 

2- Au secours, on a volé la bibliothèque ! Les fonctions traditionnellement remplies par la bibliothèque sont désormais assurées sans elle, à domicile et 24h/24. A titre d'exemple, l 'usage de la musique, devenu nomade depuis le walkman (qui disparaît ces jours -ci) n'a pas changé, mais la bibliothèque, largement utilisée au temps du disque, de la K7 et du CD, n'est plus utile.

La médiathèque se défait pan par pan.

Elle est concurrencée

  • par les internautes eux-mêmes (P2P, piratage)

  • par les nouveaux géants industriels de l'accès et du forfait qui assurent la médiation .

  •  

3- la bibliothèque est partout

La bibliothèque numérique accessible de partout. Les nouveaux industriels endossent toutes les professions traditionnelles de la chaîne du livre.

Le « mot-clé » est devenu un objet de commerce, c'est le coeur du modèle Google.

Une économie de mots remplace une économie de choses.

 

4- Nous voulons tout, tout de suite

La bibliothèque était assise sur le principe de rareté qui conditionnait l'ordre bibliothéconomique (classification, classement , indexation etc) dans une recherche de cohérence.

Nous assistons à un changement de logique, en passant du pré-coordonné (modèle de la bibliothèque) au post-coordonné (modèle google) où la logique surgit de la requête.

 

5- S'adapter ?

C'est ce que tentent les bibliothèques en intégrant les ressources numériques payantes, mais cela ne se passe pas comme prévu ; les plateformes sont multiples et la bibliothèque n'a pas la main et peine à trouver de la cohérence.

Il n'y a pas de réponse de la part du public.

 

6- la nouvelle menace fantôme :

ou, comment organiser la résistance des bibliothèques dans un contexte de raréfaction des ressources publiques.

 

cecile_py.JPGOlivier Tacheau, directeur du SCD d'Angers

Ce collègue est bien connu dans la profession pour son dynamisme et son franc parler. Son intervention a été très appréciée car elle montre une démarche de mise en oeuvre de l'innovation au quotidien.

voir son intervention sur son blog

http://tacheau.wordpress.com/ 

 

collegues_de_chambery.JPGPrésentation de la bibliothèque voyageuse de Chambéry

Le déploiement de ces actions hors les murs repose sur le projet d'établissement de la BM de Chambéry qui a orienté l'activité de la Bibliothèque G. Brassens dans ce sens d'ouverture.

Il existe à Chambéry plusieurs bibliothèques associatives assurant un rôle de proximité : pour développer ses actions hors les murs, la BM renforce sa collaboration avec ces bibliothèques associatives, les structure en réseau et oriente leur action sur l'ouverture à de nouveaux publics.

Elle les soutient par :

  • des dépôts de livres

  • du conseil , de la formation, de l'aide pour les animations

  • la maintenance informatique

     

Des « publics-cibles » ont été définis : personnes âgées, petite enfance, personnes handicapées, personnes en situation sociale précaire.

Ces actions hors les murs reposent sur un lien étroit avec les structures s'occupant des publics concernés et fonctionnent d'autant mieux qu'elles sont bien relayées au sein de la structure ; elles nécessitent de s'adapter fortement à la demande et un grand sens de l'écoute.

Elles sont partagées par l'équipe de la Bibliothèque Brassens . 

Synthèse de la journée par Dominique Lahary : un nouvel espoir ?

La bibliothèque relative ?

Quand il y a tout sur internet, produisons de la rareté

Passer de la gestion de stock à la gestion de flux

Passer du système de la « collection au centre » à celui « du public au centre »

Aérons les rayonnages

 

Pour quelle offre la bibliothèque est-elle le mieux placée ? : de la collection locale eu service en réseau.

Complémentarité entre la bibliothèque locale et l'offre mondiale.

Le portail : entrer par la grande porte (peu utile) ou par la fenêtre (google).

Quand tout est bibliothèque, la bibliothèque peut être partout.

 

La bibliothèque extensive ?

Relativiser la fonction documentaire

Faire d'autres choses

Se baser sur le critère de l'utilité publique et la validation politique.

Instrumentaliser la bibliothèque au service de politiques publiques diverses.

La communication : utiliser des techniques éprouvées (marketing) dans une optique de service public.

La bibliothèque 3e lieu.

 

Sur le blog de D. Lahary, on peut consulter les deux diaporamas qu'il a montré :

http://lahary.wordpress.com/

 

Commentaires

Oui, la réunion a été un succès, je suis content que vous le faites. :-)))

Écrit par : forex | 08/07/2011

There were many people who presented their works. ISome of them really useful.

Écrit par : college essays | 25/07/2011

Je pense que c'est ok si les bibliothèques aller en ligne, mais ils doivent toujours avoir une adresse physique aussi.

Écrit par : Organic Lotions | 20/08/2011

Te réunion était super ... Merci beaucoup:)

Écrit par : odchudzanie brzucha | 13/09/2011

Fondamentalement, la procédure est bonne source d'information, où le fondement de l'idée perpective peut jugent applicables.

Écrit par : cover for ipad 2 | 18/10/2011

Les commentaires sont fermés.