Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/06/2010

La bibliothèque verte

la serre.jpg Notre dernière journée d'étude n'avait rien d'un week-end en bord de mer : du froid, du vent et de la pluie, un vrai temps pour climatosceptiques! Merci aux courageux qui ont affronté ce climat dantesque. Les autres pourront lire ce compte rendu bien au chaud!

Journée d’étude ABF Rhône-Alpes du mardi 4 mai 2010

« Le développement durable au quotidien »

A la Cité du Design – Saint Etienne

Matin

Introduction par Alain Caraco, directeur du SCD de l’Université de Savoie

Définition de la notion de développement durable.

Le rapport Brundtland définit le développement durable comme le rapport entre les besoins et les limitations.

On s’est rendu compte à un moment que le développement ne pouvait plus continuer sans limites comme on le croyait.

 

Les bibliothèques ont bénéficié de la croissance :

De 1945 à 70 : la société connaît un développement social et économique

A partir de 1970 : pour les bibliothèques c’est le début d’une croissance exponentielle

 

A partir de 2007 (campagne présidentielle, pacte écologique…), le sujet du développement durable devient un sujet professionnel en bibliothèque.

Cela commence par des « éco-gestes ».

Or la prise en compte du développement ne doit pas se faire que par de « petits gestes » - nécessaires mais ne sont-ils pas une manière de détourner l’attention des vraies actions à mener ?

 

L’enjeu en bibliothèque se situe au niveau :

-des bâtiments : la marge de manoeuvre est souvent réduite alors que c’est le premier impact écologique

-du transport : des personnels, des publics ; et pour cela les bibliothèques sont plutôt bien placées.

-des achats et déchets : où l’on a des progrès à faire : notamment par rapport à la course au désherbage pour suivre le rythme des achats…, on peut peut-être faire mieux sans faire toujours « plus ».

 

Question de la norme HQE : elle fonctionne sur le principe de 14 « cibles » (confort, nuisances…) avec chacune 3 niveaux. Pour être labellisé il faut avoir 6 cibles au minimum au niveau 2.

L’objectif pour un bâtiment est à 50 kw/h/m², à l’heure actuelle on se situe plutôt autour de 200-250. 

Présentation du bâtiment par S. Sauvignet, chargée des réservations et de la médiation à la Cité du Design, et visite (contre les éléments déchaînés).grille_du_mur_d'enceinte.jpg

 

                                                                                                                                    l'ancienne_grille_de_la_manfacture_devant_la_platine.JPGla_tour_observatoire.jpg                                                           

    le_groupe_sous_la_platine.jpg                                                                           le_groupe_sur_l'esplanade_devant_la_cite.JPG                                                                                                                                                    

                                                           

 

                                                                                       Après-midi

Pascale Bonniel-Chalier, consultante, élue à la ville de Lyon

Déclaration Universelle sur la diversité culturelle (UNESCO).

L’UNESCO travaille sur un nouveau référentiel culturel basé sur 4 « D » :

-diversité culturelle et dialogue interculturel

-démocratie

-droits humains

-développement durable

 

La bibliothèque est en soi « développement durable » : les achats de ressources se font pour plusieurs personnes, en commun.

 

A consulter : charte d’Aalborg.

 

L’agenda 21 de la culture vise à :

-promouvoir la diversité et les droits culturels

-considérer les Arts comme une activité essentielle

-pratiquer la transversalité des activités culturelles comme des politiques locales

-co-construire les politiques culturelles avec la société à l’échelle du territoire

Le principe de base de l’agenda 21 : la responsabilité.

 

 

Elisabeth Gilibert, Conseil Général de la Loire

intevention_de_la_representante_du_conseil_general_de_la_loire.JPGUn exemple de mise en place d’agenda 21 qui vient remplacer un plan qui s’est terminé fin 2009.

 

 

                                                                                                                                                                                                      Catherine Herbetz, directrice de la Médiathèque de La Ricamarie (42)

catherine_herbertz.jpgRéflexion à mener au niveau des documents :

Les documents ne sont-ils pas surprotégés (plastifiés) et sursignalisés ?

Faut-il remplir les rayonnages ?

Donner/ vendre plutôt que jeter

Ne pas donner de sacs plastiques

Trier

Porter une attention au chauffage, aux ampoules, aux produits de nettoyage

Plantes dépolluantes

Proposer un fonds documentaire sur ce thème

 

Rôle de la médiathèque

au niveau des marchés : possibilité d’intégrer un « coût global pour la planète »

créer des événements, festivals, cela crée du développement durable sur le territoire

 

Rôle social :

offrir des documents, des fonds sur le développement durable

être lieu de ressource

accueillir la diversité culturelle : presse et langues étrangères, …

Gouvernance :

problème d’évaluation des collections

expérimenter et se donner la possibilité de retour en arrière

participation des usagers, dialogues, blog, logiciels libres

 

 

Final par Alain Caraco

alain_caraco_et_catherine_herbertz.jpgil ne faut pas compter que sur la technologie

on ne fait pas du développement durable seul mais en transversalité

il faut arriver à concilier volonté / responsabilité / possibilité

le développement durable est une façon de voir et penser le monde, de donner de la valeur à autre chose que le temps et l’argent.

Retrouvez notre bibliographie en suivant ce lien : http://www.slideshare.net/ABFRhonealpes/biblio-ddabf