Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/12/2007

Bourg en Doc : le portail web du réseau documentaire de la ville de Bourg

Le réseau documentaire de la ville de Bourg-en-Bresse regroupe les bibliothèques du Réseau de lecture publique, le musée de Brou et sa bibliothèque d'histoire de l'art, ainsi que les Archives municipales. Le portail Bourg en Doc
(http://www.bourgendoc.fr) constitue un point d'accès unique aux ressources culturelles de ces établissements.

Historique du projet
Ce nouveau portail est l'aboutissement d'un projet de réinformatisation lancé en 2005, qui visait à :
-favoriser les coopérations et échanges de données au niveau local, régional voire national (en particulier, permettre d'intégrer complétement le projet Lectura, portail coopératif des 8 bibliothèques des villes centres de la région Rhône-Alpes)
-améliorer la mise en valeur de l'offre documentaire en proposant un accès commun en ligne, fédéré entre les différents services documentaires de la ville (réseau de lecture publique, musée de Brou, bibliothèque d'histoire de l'art et Archives municipales)
-valoriser le patrimoine : la politique de numérisation des ressources patrimoniales, entreprise dès 2001 par les Archives municipales a été étendue aux bibliothèques et au musée.
La société Decalog a été choisie pour la mise en oeuvre informatique du projet.

Les grandes étapes de la réalisation

Un groupe de travail s'est réuni pendant toute l'année 2007 pour aboutir à la présentation officielle du portail le 7 décembre et à sa mise en ligne le 11 décembre dernier.
Sur la globalité du projet, quatre points se détachent particulièrement :
-la définition du contenu : en tant qu'outil fédérateur, le portail web centralise les informations concernant les établissements du réseau documentaire et les services qu'ils proposent
-la conception du design graphique, établi dans un souci de cohérence avec la charte graphique de la ville : on retrouve ainsi sur le portail Bourg en Doc les couleurs consacrées à la rubrique Culture du site de la ville ainsi que des vignettes en haut de page rappelant le bandeau de celui-ci.
-les usagers ont été associés au choix du nom. Une sélection de trois noms a été proposé aux élus qui ont retenu celui de Bourg en Doc.
-la mise en ligne des documents patrimoniaux numérisés : mise en place d'un système de Gestion Electronique des Documents (GED) consultables dans la rubrique "Découvrir le patrimoine".

Les nouveaux services en ligne

Le contenu du portail est mutualisé : l'agenda présente désormais les manifestations culturelles de tous les établissements et le catalogue est collectif.
Le portail web propose en outre de nouveaux types de contenus :
-la base de données des Archives municipales
-des expositions virtuelles : "Roger Vailland" réalisée à l'occasion du centenaire de la naissance de l'écrivain et "Portraits et monuments de l'Ain" qui vient enrichir l'exposition temporaire du même nom qui se tient jusqu'au 2 mars 2008 au musée de Brou.
-la mise en ligne des publications papier : dans la rubrique "Partager les plaisirs", les usagers peuvent dévouvrir ou redécouvrir les Contes de la Reyssouze, les collections de dépliants des Archives municipales, les articles parus dans le magazine municipal "C'est à Bourg"...
-d'autres nouveaux types de contenus : en complément des Coups de coeur, les Sélections thématiques présentent des listes de ressources documentaires organisées par sujet. Et pour apprendre en s'amusant
, des jeux en ligne sont développés à partir des documents des bibliothèques ou des archives.
-la mise en ligne des documents numérisés. La rubrique "Découvrir le patrimoine" présente trois grandes catégories de documents numérisés : des collections intégrales qui présentent divers fonds regroupés tels qu'ils sont conservés; des collections thématiques réunissant des extraits de fonds organisés par thèmes; des trésors patrimoniaux, partuculièrement rares et précieux, pour illustrer l'histoire du livre

Les évolutions à venir
Le contenu général du portail web sera régulièrement actualisé : nouveaux coups de coeur, nouvelles publications, nouvelles expositions en ligne...
Concernant la rubrique "Découvrir le Patrimoine", les collections seront enrichies au fur et à mesure des numérisations.
En terme de recherche documentaire, il est prévu d'intégrer :
-les documents des Archives municipales dans le catalogue des documents contemporains et anciens.
-les documents d'archives numérisés dans la base de données en ligne prévue à cet effet. Les usagers pourront bientôt visualiser les documents d'archives issus de leur recherche.

21/12/2007

Rapport financier 2007

RAPPORT FINANCIER 3 DECEMBRE 2007

Ce rapport a été présenté par Maurice Balmet, trésorier de notre groupe régional.
À ce jour, ce 3 décembre 2007, nous avons sur le compte de la banque postale un solde créditeur de 10930,94 €.
Actuellement, le résultat financier n’est pas définitif parce que les relevés bancaires n’ont pas tous été notés dans le journal 2007 (les derniers relevés sont même arrivés ces derniers jours).
Cette somme de 10930,94 € correspond en grande partie à ce que l’on possédait le 1er janvier 2007. C’est-à-dire 8389,70 € auquel il faut ajouter les opérations bancaires de l’année 2007 en positif et en négatif. En particulier nous avons obtenu la somme (non prévue) de 4531,19 € qui provient de la clôture du compte ABF Loire comme centre de formation. Le reste des opérations sera présenté avec les bilans de nos deux principales activités de cette année écoulée.
Il faut par contre signaler que nous attendons encore la somme de 21116,37 € qui devrait provenir du centre de formation de Savoie sans oublier la somme de 561,41 € du centre de formation de l’Isère.
La clôture de ces deux comptes de ces centres de formation qui n’existent plus serait une bonne chose et régulerait une situation qui n’a plus de raison d’être.

Cette année 2007 comme vous l’a indiqué le rapport moral de Christine Colas, a été marqué par deux activités principales.
Tout d’abord le voyage d’étude en Suisse le 25 et le 26 juin 2007 mérite une attention particulière afin de nous permettre de donner un aperçu du coût d’un tel voyage (surtout si, aujourd’hui, nous envisageons un autre voyage d’étude en 2007.)
Bilan du voyage d’étude à Genève : nous étions une vingtaine de personnes en comptant les 3 personnes venues par intermittence. Nous avons récupéré la somme de 1230 € sachant que le voyage revenait à 70 € pour les adhérents et à 100 € pour les non adhérents. Il y avait aussi 2 personnes à 50 € qui n’étaient pas prises en charge par leur collectivité. Les dépenses se sont élevées environ à 3146,56 €. Nous réalisons sur cette opération une perte d’environ 2000 €. Le voyage valait vraiment la peine, il était riche et instructif. Peut - être peut-on regretter une faible participation à ce voyage ? Il restait encore une vingtaine de places dans le car, dommage !
La deuxième activité importante a été la journée d’étude du 15 octobre 2007 à Grenoble intitulée « Internet au quotidien : quels services et quelles compétences pour les bibliothécaires ? » . Thème passionnant et passionné, certainement un des enjeux majeurs actuellement de notre profession.
Le bilan de cette journée d’étude est la suivante :
Nombre d’adhérents à 30 € = 11
Nombre de non adhérents à 50 € = 23
Membres de CA = 10
Total = 44 personnes
(à noter que le prix demandé correspond aux frais de la journée avec le repas inclus à 10 €)
Répartition par départements :
Hautes-Alpes = 3
Gard = 1
Isère = 8
Drôme = 4
Rhône = 6
Savoie = 10
Haute-Savoie = 2
Total = 34 personnes
Résultat : 34 participants + 10 membres du CA = 44 personnes pour cette journée d’étude.
En conclusion, je pense que cette journée n’est pas un grand succès pour le thème proposé (à noter que Médiat avait proposé un jeudi du livre sur un thème presque similaire quelques jours auparavant). D’autre part si nous ne comptabilisons pas les membres du CA, il y a plus de non adhérents que d’adhérents. La formation initiale après concours explique peut-être en partie cette forte présence de non adhérents. Il faut avouer que 11 adhérents ne représentent pas grand monde sur un total d’adhérents de la région Rhône-Alpes. De plus, quand nous déplaçons les journées d’étude du côté de Grenoble, nous avons plus de participants de Savoie et de l’Isère que du Rhône.

Je pense qu’un facteur très important a joué aussi : l’information. Nous avons été un peu justes pour prévenir et informer correctement. Nous savons tous que dans nos collectivités il est souvent très long de parcourir le chemin (souvent tortueux) des autorisations de partir en mission. Les membres du conseil d’administration en sont conscients et nous essayerons d’améliorer la partie information lors de l’organisation des prochaines journées d’étude.
Sur un plan financier, les journées d’étude s’autofinancent : entre les frais (les repas et les frais de déplacements des intervenants) et les recettes des participants. Pour cette journée particulière le résultat financier est largement excédentaire (800€ environ)

Voilà ce que nous pouvons dire sur les finances à ce jour. Il me semble maintenant important de réfléchir ensemble sur les projets et les perspectives pour l’année 2008.

12/12/2007

Rapport d'activité 2007

L'Assemblée générale de notre groupe régional s'est déroulée le 3 décembre 2007 à la MLIS de Villeurbanne.
Voici le rapport d'activité lu par notre présidente Christine Colas :
"Notre précédente AG s'est déroulée le 22 janvier 2007 à la Part-Dieu, et nous sommes de nouveau réunis cette même année. Ce changement dans les calendriers est imputable au nouveau fonctionnement de l'ABF.
Comme vous le savez maintenant, les nouveaux statuts stipulent que l'ABF est une seule (et indivisible) association, les groupes régionaux n'étant que des émanations de l'association, sans personnalité juridique propre; cela a pour effet que notre AG se déroulera sans vote (l'approbation des rapports d'activité et financier ayant lieu exclusivement lors de l'AG qui se tient pendant le congrès national); cela ne signifie pas, bien sûr, qu'elle se déroulera sans que nous discutions ensemble de notre bilan d'activité et de nos projets.
Nous allons devoir, dès cette fin d'année, transmettre comptes et bilans d'activité 2007 d'une part, bilan prévisionnel et projets 2008 d'autre part à l'ABF national qui les intégrera dans le bilan de l'association, et dans le budget prévisionnel : conséquence des nouveaux statuts, il n'y a plus de reversement par adhérent, mais une somme allouée en fonction des projets des groupes.

La vie de l'ABF nationale :
-4 conseils nationaux par an. Le premier s'est déroulé à Blois les 3 et 4 février 2007 à l'occasion du séminaire des groupes et a vu le passage de l'ancienne équipe présidée par Gilles Eboli à la nouvelle présidée par dominique Arot. Le second a eu lieu au moment du Salon du livre de Paris; le 3è pendant le congrès national de Nantes, et le 4è s'est déroulé en octobre 2007. Au cours du 1er, le bureau natinal a été élu et un certain nombre de commissions ont été formées :
-commission formation, pilote : Jacqueline Bénichou
-commission coopération internationale, pilote : Annick Guinery
-commission statut et formation, pilote : Annie Coisy
-commission handicap, pilote : Marie-Noelle Andissac
-commission bibliothèques hybrides, pilote : Franck Queyraud
-commission jeunesse, pilote : Elisabeth Rozelot
-commission bibliothèques de CE, pilote : Philippe Pineau
Le congrès national s'est déroulé à Nantes sur le thème des publics et proposait un contenu dense et intéressant.
L'ABF participe à l'Interassociation (IABD) qui cette année encore s'est intéressée aux retombées de la loi DADVSI et notamment son application dans les bibliothèques.
Le principal sujet de préoccupation de l'ABF national, qui est aussi celui des groupes, concerne la baisse du nombre des adhérents qui se poursuit. En plus de la question des ressources, importante, il y a aussi celle du poids et de la crédibilité de notre association, notamment dans ses discussions avec les institutions publiques.
Il y des raisons déjà invoquées que nous connaissons : baisse du militantisme, multiplication des associations, etc.
Néanmoins, il ya un grand potentiel dans les BU et les BDP (car les associations ADBDP et ADBU rassemblent seulement les directeurs et ne représentent pas l'ensemble des personnels). Il faut donc continuer à faire connaître notre association pour convaincre des collègues de nous rejoindre et de s'impliquer dans la vie de l'association.
Dans cette optique d'information, l'ABF a fait réaliser une nouvelle plaquette de présentation qui est à votre disposition.
Préoccupation aussi pour la revue, dont tout le monde s'accorde à louer les qualités mais dont les abonnements baissent également.

Le groupe Rhône-Alpes

Nous avons travaillé sur deux axes principaux :
-améliorer notre connaissance des adhérents, et pour cela, nous avons procédé à une enquête, dont les résultats vont vous être donnés
-améliorer notre communication : pour cela, le groupe s'est doté d'un blog, créé par notre webmestre François Marin, qui va également vous être présenté.

Nous avons organisé une journée d'étude et un voyage.
-Le voyage d'étude à Genève s'est déroulé les 25 et 26 juin; il a été organisé avec l'aide précieuse de Pierre Boillat, qui préside une association de bibliothécaires genevois.
Au programme, des visites de bibliothèques variées, la fondation Bodmer et une rencontre avec des collègues suisses. Je crois que tous les participants ont été enchantés (au sens propre grâce notamment à la Fondation Bodmer) de ce voyage.
-Le 15 octobre, nous avons organisé une journée d'étude sur internet au quotidien à la biblothèque Kateb Yacine de Grenoble. Les relations d'expériences de plusieurs collègues ont provoqué une intéressante réflexion.

Par ailleurs, l'ABF Rhône-Alpes a été invitée (en la personne de sa présidente) par Noëlle Drognat-Landré, conseillère pour le livre à la DRAC, à participer à deux réunions avec les institutions et organismes chargés de formation : ENSSIB, Médiat, Arald, CNFPT, ABF.
Rassemblé deux fois par an, ce groupe pourrait être, au delà d'un simple lieu d'échanges, l'occasion de mieux coordonner les actions de formation et de nouer des partenariats.

Avant de passer la parole à Maurice Balmet pour le rapport financier, puis à François Marin qui vous présentera le blog et Christian Massault qui parlera de l'enquête, je voulais remercier tous les membres du CA pour leur participation à la vie du groupe. J'invite tous ceux qui e souhaitent à rejoindre notre groupe de travail, où règnent convivialité et bonne humeur."